L'Avant-Poste (Canada)

Un homme sur trois se met à genoux devant sa femme.


Une étude menée, durant l’été, par le site www.apoteosurprise.com, auprès d'un échantillon de 924 personnes, vient de montrer que 1 homme sur 3 posait un genou à terre, lors de sa demande en mariage. Plus de 92 % de ces hommes affirment avoir pris soin de choisir, pour leur demande, un lieu romantique adéquat, et ils sont près de 45 % à avoir préparé un discours ou un poème afin d’introduire la célèbre et immuable formule « Veux-tu m’épouser ? ».


Poser un genou à terre aurait une connotation spirituelle, évoquant la position traditionnelle et cérémoniale de la prière. Il s'agirait également d'un signe de respect et de solennité, le rituel du genou à terre trouvant son origine dans la posture qu’adoptaient, il y a quelques siècles, les chevaliers pour recevoir les honneurs d’un roi. De nos jours, lors d’une demande en mariage un genou à terre, l’homme, en position dominée, ferait surtout acte de don et d’abandon, laissant seul à sa compagne le choix du devenir de leur relation.