Journal de l'île de La Réunion (France)

Un petit tour autour de la lune, ça vous dit ?


Tourisme spatial. Les voyages sur Terre ne vous tentent plus ? Pourquoi ne pas voir plus loin, beaucoup, beaucoup plus loin ? Alors que le tourisme de l’espace est en passe de devenir une réalité aux Etats-Unis, l’agence française ApoteoSurprise propose aux couples qui le souhaitent de se lancer dans un voyage autour de la lune pendant une semaine. Départ en 2022.


Cela paraît fou, hein ? Et pourtant, les premiers voyages touristiques dans l’espace devraient bientôt être une réalité… du moins, pour ceux qui auront les moyens de s’offrir la lune. Selon les estimations faites autour des différents projets touristiques spatiaux actuellement en cours d’élaboration, les billets s’élèveraient entre 100 et 200 millions de dollars. Les sommes sont vertigineuses, mais les voyages ne le seraient pas moins, n’est-ce pas ? Et si Elon Musk, le célèbre patron de SpaceX, parvient à envoyer ses deux premiers touristes en orbite autour de la lune, comme il l’a promis l’année dernière, nul doute que d’autres suivront.


Une semaine dans l’espace


En France, une agence a d’ores et déjà pris les devants en proposant depuis peu des séjours dans l’espace avec de premiers départs prévus en 2022. Spécialisée dans l’organisation de demandes en mariage romantiques et grandioses, ApotéoSurprise a conçu une trentaine de scénarios pour permettre à ses clients de déclarer leur flamme de la manière la plus originale possible, au pays, comme à l’étranger. Il peut s’agir d’une simple mise en scène dans un restaurant avec livraison de fleurs et de bague, comme d’un dîner à bord d’une montgolfière au-dessus d’un prestigieux château, les prestations allant de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros. A sa carte, elle vient de rajouter "la demande en mariage autour de la lune". Pour l’exhorbitante somme de 125 millions d’euros, elle propose ainsi aux couples un séjour d’une semaine à bord d’une capsule pour aller faire le tour de la lune et revenir sur Terre. Seuls, en totale autonomie, mais en liaison avec la Terre. Au plus près de l’astre, la communication sera entièrement coupée pendant une demi heure afin de permettre à la personne à l’initiative du voyage de faire sa demande en mariage. Dans les casques, résonneront alors les paroles de "Fly me to the moon" de Frank Sinatra… L’agence ApotéoSurprise étant spécialisée dans ce type de service, le voyage se présente évidemment sous cette forme. Mais rien n’interdit aux couples mariés, voire à deux membres d’une même famille ou de simples amis, de profiter de l’offre pour s’en mettre simplement plein la vue dans l’espace. Imaginez ! A l’abri dans la capsule, (pas tout à fait) perdu au milieu des étoiles, on a à la fois vue sur la planète bleue et sur son unique satellite naturel avec ses impressionnants cratères. Avouez que ça le fait ! Trois jours sont nécessaires pour arriver jusqu’à la lune. Une fois son tour réalisé, il en faut autant pour revenir sur Terre. Si beaucoup, beaucoup d’argent est nécessaire pour vivre une expérience aussi extraordinaire, il ne garantit pas pour autant sa concrétisation. Pour espérer s’approcher d’aussi près de notre si belle sphère argentée, il faut aussi avoir une santé du tonnerre. Pour s’en assurer, des examens sont réalisés longtemps avant le départ. En outre, une formation est nécessaire auprès de professionnels de l’aérospatiale, trois mois avant le vol. C’est sûr, on ne voyage pas dans l’espace comme on prend l’avion. Mais il est extraordinaire de se dire qu’une telle expérience touristique ne relève plus, désormais, de l’ordre de l’impossible.


Infos pratiques


Voyage clé en main


Pour 125 millions d’euros, l’agence française ApoteoSurprise propose un voyage d’une semaine dans l’espace à partir de 2022. Le prix comprend : les trois mois de préparatifs et de formation ; la location du pas de tir, des installations attenantes, de la fusée et de ses consommables ; la mise à disposition du personnel nécessaire à l’accomplissement de la mission. Le décollage a lieu au centre spatial Kennedy au Cap Canaveral en Floride. Le voyage dure 7 jours et la distance parcourue varie entre 500 000 et 650 000 kilomètres.


La formation


Une formation de trois mois est nécessaire avant le départ. Au programme : séances de cardio-training, centrifugeuse, accoutumance à l'apesanteur moyennant une série de vols paraboliques à bord d'un Boeing 727, accoutumance aux hautes vitesses et aux fortes accélérations à bord d'un avion de chasse franchissant Mach 2, présentation complète de la capsule spatiale et du déroulement du vol, formation technique, tactiques de gestion du stress et simulations de situations d'urgence.


Le déroulement


Le jour J, les participants rejoignent le Cap Canaveral et le pas de tir de la fusée, vêtus d'une combinaison spatiale assurant leur sécurité en cas de dépressurisation. A bord de la capsule, ils sont sanglés à leurs sièges pour le compte à rebours. En raison d’une accélération de 3G, les premières minutes après le décollage sont éprouvantes, mais rapidement, le premier étage de la fusée est largué et l’inconfort s’estompe. Les premiers effets de l’apesanteur se font ensuite sentir. Au retour, il faudra aussi s’accrocher. À mi-chemin de la stratosphère, la décélération peut atteindre les 5G ! Mais quelques minutes plus tard, les parachutes sont déployés et des rétro-fusées permettent à la capsule de se poser en douceur.


À la conquête de l’espace


Fidèle à sa réputation, Elon Musk s’était quelque peu emballé, l’année dernière, en annonçant le voyage de deux richissimes touristes autour de la lune avant la fin 2018. Si le projet n’a pas été annulé, il faudra quelques années supplémentaires avant de voir les premiers touristes dans l’espace. En 2022, comme le laisse entendre l’agence ApoteoSurprise ? Peut-être… Quoi qu’il en soit, le milliardaire responsable de la société américaine SpaceX ne compte pas abandonner en si bon chemin, d’autant que son but ultime, ne l’oublions pas, est d’assurer la survie de l’espèce humaine en bâtissant une base autosuffisante sur la lune et sur Mars. L’homme n’est pas le seul à vouloir se lancer dans la conquête de l’espace. Des sociétés privées américaines, comme Blue Origin, fondée par le patron d’Amazon, prévoient également des vols touristiques, mais en restant à la frontière entre l’atmosphère et l’espace. En France, Dassault et Airbus y réfléchissent aussi. A noter qu’entre 2001 et 2009, la Russie a envoyé 7 touristes dans la station spatiale internationale, moyennant plusieurs dizaines de millions d’euros. La conquête touristique de la lune et de l’espace n’est plus seulement un rêve. C’est une question de temps.


Nathalie Techer


ApoteoSurprise

101 rue de Sèvres

75006 Paris

06 03 15 37 06

7j /7 de 10h à 23h

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon

Mentions Légales - CGV - SARL au capital de 10.000 euros - SIRET 482 226 909 00026 - RCS Paris B 482 226 909 - Assurance RCP Hiscox n° HA RCP0230415
Copyright © 2006-2020 ApoteoSurprise, Tous droits réservés, Concept et scénarios déposés, Marque déposée INPI n° 043329077